L'orthodontie fonctionnelle - Paris

Il ne s’agit pas de penser : « comment redresser mes dents ? » mais plutôt de savoir « pourquoi vos dents ne sont-elles pas sorties alignées? »

L’orthodontie fonctionnelle

Est-il normal que plus de 90 % de nos enfants aient besoin d’orthodontie alors qu’ils sont en bonne santé ?

Est-ce que ce mauvais positionnement dentaire est un signe précurseur et heureusement visible de dysfonctionnements fonctionnels et posturaux graves ?

Est-ce que le repositionnement dentaire par l’orthodontie va éviter des maladies et des douleurs dans l’avenir de nos enfants ?

Il n’y a pas de hasard dans une bouche

 

Nos dents ne se touchent presque jamais. A peine 20 minutes par jour.

Elles ne doivent se toucher uniquement quand on avale sa salive et quand on mange. Le reste du temps, elles sont en inocclusion. Quand on parle, quand on écoute, quand on dort, normalement nos dents ne doivent pas se toucher.

Par contre 2000 fois par jour on avale sa salive et 2000 fois nous serrons les dents avant la déglutition.

Le deuxième moment dans la journée où elles se touchent, c’est bien sûr quand on mange. Et c’est tout! Si en lisant, en regardant la télévision ou si la nuit vos dents sont serrées : ce n’est pas normal.

 

Le traitement a pour but :

 de réduire les grands décalages entre maxillaires :
       - les dents en avant, classe 2 ou 3
       - les mâchoires qui ne se ferment pas ou mal : béance ou non contact entre la mâchoire supérieure et la mâchoire inférieure,
      - décalage de la mâchoire en biais
 corriger problèmes fonctionnels : 
        - succion du pouce ou des doigts, du doudou , du biberon au-delà de 2 ans ou de la tétine
        - respiration par la bouche et / ou ronflements
        - troubles de la diction et de la position de la langue au repos et pendant la déglutition
 Les appareils utilisés seront :
- amovibles ( types d'appareils)
- Plus rarement fixes sur les dents par des bagues (tractions élastiques intra ou extra-orales).
- Une rééducation fonctionnelle (orthophonie par exemple) peut être associée
Le but est de profiter de la croissance globale pour corriger en amont des troubles de la dentition
Chez les pré adolescents :de 5 à 11 ans 
Les premières dents définitives commencent à pousser :
  - il peut exister un chevauchement des dents.
  - on peut agir également sur la croissance des deux mâchoires pour corriger un maxillaire trop en avant, ou stimuler la croissance d’une mâchoire du bas trop petite
 
 Les appareils utilisés seront :
- Orthopédiques : amovibles ou fixes
- Fixes : multiattaches  avec des bagues et des brackets reliés par des arcs sur lesquels les dents vont se déplacer , parfois aidées par des élastiques
La chirurgie peut être envisagée  dans certains cas complexes.

 

Article rédigé par le praticien le 20/11/2015

Le site du cabinet dentaire a été réalisé par Webdentiste.fr